194 149 visites 6 visiteurs

Cfa
Championnat
1
0
21 février 2015 12:40
Fc Metz 2
NC
12:40 - 21 février 2015
NC
NC
NC
Tellement important

 

S’il fallait convaincre les uns et les autres que cette rencontre entre Lorrains s’avérait cruciale pour le maintien, il suffisait de compter les professionnels messins laissés à disposition par Albert Cartier. Ainsi, on pouvait voir sur le pré du stade Gasser N’Daw, Nsor, Krivets, Vion, Doukouré ou encore Choplin, qui tâtent régulièrement de la Ligue 1. En fait, le FC Metz était venu appuyer sur la tête des Raonnais, mais ces derniers ont décroché une victoire acquise avec les tripes et l’envie.

Est-ce à dire que l’on a assisté au fameux choc psychologique ? Vu l’engagement mis dans la bataille par les Vosgiens hier, on peut répondre que s’ils continuent de la sorte, leur avenir sera radieux. Les joueurs d’Eric Champagne, qui étrennait ses galons de coach à domicile, n’avaient cure des noms en face d’eux. Qu’importe, une rencontre de ce type ne devait se gagner que sur l’envie.

Sur une pelouse indigne, il fallait attendre les douze premières minutes pour que Balogou ne soit devancé par Junker avant que Géhin, sur un coup franc de Kelsch, ne voie sa reprise de la tête finir sur la barre transversale messine (12e , 26e ). Et dans le même temps, sans se montrer transcendants, les joueurs d’Eric Champagne gagnaient quelques duels à l’image de Patin, ratissant bon nombre de ballons, ou de Keita monstrueux en défense. Sans oublier Mascarelli, au niveau après avoir remplacé Malardé à la demi-heure de jeu. Mais en face, les contres étaient rapides et sans concession comme quand Krivets décalait parfaitement Sido. Ce dernier servait Doukouré mais Lambay repoussait du pied (13e ).

Nyamwisi libère les siens

Les débats s’étaient équilibrés alors que les nerfs étaient soumis à rude épreuve. Illustration avec quelques bousculades ici et là mais rien de bien marquant pour une rencontre de cette importance. Finalement, les deux formations se rendaient coup sur coup et, sur deux opportunités énormes, étaient à deux doigts d’ouvrir le score. C’est tout d’abord Kelsch, profitant d’une mésentente entre les deux défenseurs, qui se présentait de façon excentrée face à Junker. Le défenseur raonnais se montrait trop altruiste et centrait dans le vide (34e ). Côté messin, Vion doit encore se demander comment Lambay a pu effectuer une telle parade sur sa frappe à bout portant à l’ultime minute de la première période.

Les Raonnais perdaient de l’impact en seconde période pendant que les Messins monopolisaient le ballon. Après la frappe de Kelsch sans grand danger, les Mosellans se rapprochaient dangereusement du but. Il fallait une sortie de Lambay dans les pieds de Nsor pour éviter le pire. Il y eut encore cette frappe hors du cadre de Krivets, mais surtout cette opportunité de Nsor mais l’anticipation du goal vosgien l’obligeait à trop enlever sa tentative (58e , 59e et 64e ).

Petit à petit, les Raonnais desserraient l’étreinte pour se montrer une première fois dangereux. Le centre de Kelsch n’était pas converti par Géhin avant que ce même Kelsch ne trouve cette fois Nyamwisi au second poteau pour une reprise victorieuse (80e ). Les dernières minutes étaient crispantes. Chaque récupération vosgienne était considérée comme un second souffle d’autant que Povoa pensait avoir fait le plus difficile à la dernière seconde mais Junker repoussait en corner. Juste avant que les cinq minutes de temps additionnel ne prennent fin. Un coup de sifflet libérateur pour l’US Raon-l’Etape.

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

CFA

6 Derniers matchs

G N G P P G

Répartition des buts

37 buts marqués
44 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Aucun contenu n'a été publié ici.

BUTEURS

Classement des buteurs

PASSEURS

Classement des passeurs
gardiens
défenseurs
milieux
attaquants

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

LE PARTENAIRE DE LA SEMAINE

LIVE MATCH