194 150 visites 2 visiteurs

Cfa
Championnat
4
1
25 avril 2015 12:41
Es Viry Chatillon
NC
12:41 - 25 avril 2015
NC
NC
NC
Emballez, c'est pesé !

 

 

Enthousiasmants comme jamais probablement cette saison, les Raonnais ont obtenu un succès vital, hier soir sur leur pelouse, contre une formation de Viry-Châtillon qui a fini par perdre ses nerfs.

 

 

«C’ était difficile psychologiquement de préparer un match aussi important. Il y a trois semaines, nous n’étions plus rien et là, par ce succès, nous avons réussi à recoller au classement. Mais tout est encore à faire. » Eric Champagne avouait que ces quatre points rappelaient aux autres formations que les Raonnais revendiquent encore et toujours le droit de rester en CFA.

Il suffira désormais de se remémorer la prestation d’hier soir pour s’en convaincre. Privés du gardien n°2, Naït El Maati (appelé à suppléer Lambay, suspendu), de Jamel Hsini, blessé au genou, et de Pascal Johansen, les Raonnais ont pourtant proposé une prestation des plus convaincantes face à une formation de Viry-Châtillon qui n’a pas su maîtriser ses nerfs.

Les Raonnais ont eu la bonne idée de scorer très rapidement. Le cuir parvenait, avec un peu de réussite, à Khoulaïfa qui, au second poteau, trouvait la faille dans le but de Viry-Châtillon (12e ). De quoi se mettre dans de bonnes dispositions, d’autant que les Vosgiens étaient bien loin de la prestation fournie face à Drancy.

Il fallait toutefois rester vigilant, à l’image de cette intervention plus que douteuse de Ba sur Kiaku sur laquelle l’arbitre ne bronchait pas (13e ). Pas de doute, les Raonnais faisaient preuve d’engagement, de cohérence et d’engagement dans le jeu. On en veut pour preuve ce nouveau débordement de Khoulaïfa dans l’axe, mal renvoyé par Diakhaté : Branger, à point nommé, croisait alors parfaitement son essai pour battre le gardien visiteur (29e ). Avec deux buts d’avance, les joueurs d’Eric Champagne pouvaient souffler. Encore que ! Dans la foulée ou presque, Mokando repoussait une belle frappe de Katshimuka avant d’écarter le danger devant Harab (30e ).

Le discours d’Eric Champagne était limpide comme de l’eau de roche à la pause : il s’agissait de rester cohérent et, surtout, ne pas prendre de but. Et patatras ! Les Raonnais se déconcentraient au plus mauvais moment.

  La meilleure des réponses

 

Sur la première action digne de ce nom du second acte, Kiaku, parti à la limite du hors-jeu, plaçait le ballon sous le ventre de Mokando (48e ). Forcément, le scénario catastrophe était envisagé dans la mesure où les Vosgiens avaient perdu de leur sérénité. Viry-Châtillon inscrivait même un second but, refusé pour un hors-jeu pas vraiment évident (49e ).

Les Raonnais se devaient de retrouver leur concentration. Et celle-ci se matérialisait sur une première frappe de Branger, déviée au dernier moment avant que Géhin, lui, ne trouve le chemin du but après une frappe anodine des 20 m. Une troisième réalisation qui avait le don de rassurer les Vosgiens et d’abattre les visiteurs tout en leur faisant perdre leurs nerfs à l’image de Harab, trop engagé sur un tacle et logiquement exlcu par l’arbitre (82e ). Les Raonnais pouvaient faire tourner la chique face à des Castelvirois qui n’y croyaient plus. Ces derniers concédaient même un nouveau but en toute fin de match par Henry… qui touchait son premier ballon.

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

CFA

6 Derniers matchs

P N G P P G

Répartition des buts

37 buts marqués
44 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Aucun contenu n'a été publié ici.

BUTEURS

Classement des buteurs

PASSEURS

Classement des passeurs
gardiens
défenseurs
milieux
attaquants

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

LE PARTENAIRE DE LA SEMAINE

LIVE MATCH