1 679 757 visites 8 visiteurs

LUDOVIC ROMARY : L'INTERVIEW

17 septembre 2019 - 17:43

Ludovic Romary : « Je viens pour mettre ma patte ici »
Avec deux victoires dont une qualification en coupe de France, l’US Raon-l’Etape a démarré de la meilleure des manières sa saison. Pour autant Ludovic Romary, responsable de la section féminine arrivé cet été depuis Saint-Nabord, garde la tête froide : il entend construire sur la durée. Interview.

Vous venez de l’emporter contre Thaon en coupe (0-3) après avoir vaincu Guerting (3-5). Quel est votre avis sur le début de saison ?

C’est deux victoires mais en tant qu’entraîneur je suis un peu carré donc je ne suis jamais content à 100%. Il reste des petits trucs à travailler comme le placement et le marquage où les filles sont un peu « light » puisque le championnat est plus serré que l’an dernier. Après on va travailler ça à l’entraînement, il faut 3 à 4 mois pour les mettre en condition du Régional 2. On a une équipe avec du potentiel. J’ai une belle équipe technique, avec des filles qui écoutent bien, qui sont gentilles et qui travaillent bien à l’entraînement.

Quelles sont les ambitions pour la Régional 2 ?

On a eu 4/5 départs avec quelques arrêts et on a récupéré 4/5 filles, donc le groupe est homogène. Si on finit dans les cinq premiers, ce sera pas mal pour une équipe qui vient de monter. On veut se maintenir sans prétention. Je préfère prendre match par match parce que parfois, quand on se donne des objectifs de montée, on est généralement dans le sens inverse.

Vous arrivez en tant que nouveau responsable de la section féminine, comment vous êtes-vous senti à votre arrivée au poste ?

Je connais le club puisque je joue en vétérans et quand je vais voir les matchs, je connais du monde donc je ne suis pas isolé et je ne suis pas seul. Après je viens juste pour mettre ma patte au niveau du football féminin ici. A l’échelle des Vosges, beaucoup disent qu’ils veulent le lancer mais quand on regarde partout, rien n’a avancé depuis cinq ans. Tout le monde veut faire des clubs mais on n’arrive pas à rivaliser avec les « 54 » (clubs de Meurthe-et-Moselle) et « 57 » (clubs de Moselle) et les « 67, 68 » (clubs alsaciens). A Raon, on lance nos féminines avec pas mal de jeunes. On a notamment créé un groupe de U16 qui sera prêt pour jouer en mars prochain.

Quels sont vos objectifs pour la section féminine d’une manière globale ?

L’objectif c’est de repartir depuis le bas. Dans tous les clubs, ils ont des seniores et des U18 mais les toutes petites se font rares. A Raon, on a des équipes U9, U11, U13, U16 mais il nous faudrait surtout une équipe U18 l’année prochaine parce que c’est le réservoir des séniores. Les jeunes c’est l’avenir de tous les clubs que ce soit en garçon ou en féminines.

Le club vient d’obtenir le label Bronze pour la section féminine, gage de qualité dans la formation. En quoi cette récompense va aider la jeunesse raonnaise ?

C’est tout jeune donc il faut voir ce qu’on va mettre en place avec les éducateurs. Le label bronze est le premier des labels, donc c’est bien de l’avoir mais les exigences ne sont pas très élevées. Le but est d’aller chercher le label argent ou le label or. Pour l’instant on va garder le label bronze jusqu’au bout. En revanche, dès l’année prochaine, on va regarder avec Delphine (NDLR : Rondeau, ex-responsable de la section féminine) pour faire vraiment ce qu’il faut pour obtenir ces labels.

Mardi prochain, retrouvez sur notre site, l’interview de Delphine Rondeau fondatrice de la section féminine.

Commentaires