1 679 643 visites 24 visiteurs

JOVANY AMADEU : L'INTERVIEW

1 octobre 2019 - 19:03

Jovany Amadeu : « Raon est un club de guerriers »

Arrivé en provenance du FC Agglomération Troyenne, le latéral gauche de 21 ans, Jovany Amadeu

s’apprête à retrouver ses anciens coéquipiers ce week-end. Le rendez-vous est donné ce samedi, à
18h au stade Paul Gasser.

L’US Raon l’Etape vient de se qualifier pour le 5ème tour de la coupe de France après un derby
remporté face aux SR Saint-Dié - Kellermann (1-3). Comment résumerais-tu la rencontre ?

Jovany Amadeu : C’était, dans la totalité, une bonne rencontre de notre part parce qu’on a été sérieux
jusqu’au bout. On a su faire le nécessaire, on a été sérieux jusqu’au bout en sachant les respecter.
Après ça a été difficile parce qu’un derby est toujours compliqué à jouer puis parce que Saint-Dié n’a
pas lâché du début jusqu’à la fin. Ils n’avaient rien à perdre, ils ont joué leur chance à fond.
Maintenant qu’on est au 5ème tour, on sait que ça va être compliqué parce que toutes les équipes sont
déterminées à passer. Je sais que le club a une histoire en coupe de France et qu’ici, c’est une
compétition qui tient à cœur. On va tout faire pour aller le plus loin possible, et pourquoi pas aller
jusqu’en 1/32è de finale.

Si en coupe de France tout se passe bien pour le moment, c’est aussi le cas en championnat.
Comment expliquer cette réussite ?

J.A. : C’est la réussite de tout un groupe, de tout le staff et de tout le club. Tout est réuni pour qu’on
soit dans de bonnes conditions. Entre ce que mettent en place les coachs aux entraînements et ce que
le club de Raon fait pour nous, tout est fait pour qu’on soit à l’aise. Ce qui fait la réussite de Raon, c’est
la solidarité, c’est la confiance de chacun, c’est se battre chaque jour à l’entraînement pour être
meilleur chaque match. J’en suis fier et j’espère que ça va continuer comme ça.

A titre personnel, tu es venu de l’Agglomération Troyenne. Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre l’US
Raon ?

J.A. : Les ambitions et le projet du club. On sait que la saison dernière, ça s’était mal passé mais il y a
un nouveau projet, avec l’ambition de faire une meilleure saison et d’aller, pourquoi pas, titiller les
premières places. De plus, j’ai une bonne image de l’US Raon-l’Etape, on m’en a parlé en bien. C’est
un club qui se battait beaucoup dans ses championnats, qui ne lâchait jamais : c’est un club de
guerriers. Moi j’aime ça, c’est ce qui me représentait.

Tu es arrivé avec Patricio Sancho et Kévin Kouang. Est-ce l’idéal s’intégrer dans le groupe ?

J.A. : Ça aide beaucoup parce que Kévin je le connais depuis la saison dernière et Patricio depuis trois
saisons. Généralement, quand on arrive c’est compliqué de m’intégrer, je suis quelqu’un de discret, je
ne suis pas quelqu’un qui va vers les gens mais le fait qu’ils soient avec moi, ça m’a aidé. On se connait
déjà, on a déjà des ententes sur le terrain donc pour le sportif ou même dans la vie, c’est l’idéal.

Justement, ce samedi, l’US Raon affronte le FC Métropole Troyenne, ton ancien club qui a changé de
nom cet été. Avec quel état d’esprit abordes-tu la rencontre ?

J.A. : Je suis content de retrouver mes anciens coéquipiers et mon ancien club mais je suis aussi
déterminé parce que j’ai envie de leur montrer que le fait d’être venu m’a boosté. C’est aussi leur
montrer qu’on (avec Patricio et Kévin) est devenu plus fort qu’avant. Ce sera particulier parce que c’est
notre ancien club, qu’on les connait et qu’eux nous connaissent aussi. On voudra être appliqué mais il
n’y aura pas de stress à avoir. J’ai hâte d’être samedi.

Commentaires