1 682 987 visites 13 visiteurs

DYLAN BRIOT : L'INTERVIEW

19 novembre 2019 - 19:39

Dylan Briot : « C’est un petit tournant dans la saison »


Véritable « clé à molette » selon ses coéquipiers, le polyvalent Dylan Briot est un atout défensif non-négligeable pour l’US Raon-l’Etape. Avec lui, entre autres, les hommes de Michaël Grand tenteront de terminer en beauté une année civile composée d’un 8ème tour de coupe de France mais surtout de trois rencontres de championnat face à des membres du top 5, à l’instar de la réserve du FC Metz ce samedi (15h00).

A Oberschaeffolsheim, comme des quatre autres tours de coupe de France, l’US Raon-l’Etape s’est qualifiée en assumant son statut de favori. Quels sont les enseignements à tirer de cette rencontre ?

Dylan Briot : On retient la qualification dans un premier temps, on a plutôt maîtrisé le match. Après il fallait peut-être un peu plus efficace dans la zone offensive mais on a su faire le travail avec un troisième but inscrit sur penalty. On sait que pour le « petit », plus c’est long, mieux c’est. On n’a pas réussi à faire le break très tôt ce qui a pu les stimuler et les pousser à revenir au score. Mais on sait qu’à Raon-l’Etape, la coupe de France est importante que ce soit pour les supporters, les bénévoles, les dirigeants, donc vis-à-vis d’eux il est important pour nous d’aller le plus loin possible.

La réserve messine et Prix-les-Mézières à domicile, le déplacement à Sarre-Union en championnat sans oublier le 8ème tour de la coupe de France, c’est un programme chargé qui vous attend en conclusion de cette année civile. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

D.B. : En tant que joueur, c’est de très bons matchs à jouer. C’est un petit tournant dans la saison, surtout que dans le top 5, certains vont se confronter. Si on arrive à gérer les trois matchs-là, on pourra se positionner sur nos intentions au long terme. La priorité sera donnée aux deux premiers matchs de championnat, puis ensuite, on se penchera sur la coupe de France. 

Parmi ces rencontres, une nous intéresse plus particulièrement, celle de ce week-end contre la
réserve du FC Metz. Que penser de cette équipe ?

D.B. : C’est une équipe réserve avec beaucoup de jeunes qui souhaitent passer professionnel et qui jouent très bien au ballon. Ils vont vouloir avoir la possession, à l’instar de la réserve de Strasbourg donc il faudra être compact et savoir leur faire mal devant. S’ils sont en bloc haut, il faudra trouver les espaces vers nos attaquants, et s’ils jouent en bloc bas, on devra essayer de coulisser de droite à gauche pour trouver le décalage et marquer le but qui nous fera gagner le match.

A titre personnel, vous étiez déjà présent la saison dernière. Qu’est-ce qui a motivé votre choix de
renouveler votre licence au sein du club ?

D.B. : Les cadres de l’équipe sont restés, ce fut un paramètre important pour moi, tout comme le fait que Faride Touileb et Michaël Grand ont souhaité que je reste. J’ai entendu leur discours, ce qu’ils m’ont promis pour la saison à venir et ces paroles ont été respectées, donc je ne regrette pas. Je connais mes qualités et je sais ce que je peux apporter au groupe.

Des arrivées qui ont enrichi la concurrence à votre poste. Quel est votre sentiment sur le début de
saison ?

D.B. : C’est bien que l’effectif soit complet. Mes coéquipiers m’appellent la « clé à molette » ou le « couteau suisse » parce que je peux jouer sur trois postes différents : défenseur central, latéral droit et depuis deux matchs milieu. Je suis content d’être sur le terrain avec cette concurrence qui permet de se mettre à niveau. Je fais mon maximum pour aider l’équipe. Par rapport aux nouveaux, j’ai un rôle important, sans être un ancien comme l’est Pierre Clavier par exemple.

Commentaires