1 683 009 visites 10 visiteurs

KEVIN DUMINY : L'INTERVIEW

4 décembre 2019 - 08:48

Kévin Duminy : « Il faut tout réunir pour faire un gros match »


Au club depuis la saison dernière, l’attaquant raonnais Kévin Duminy a déjà inscrit 8 buts en championnat cette saison. Une réussite face au but qui constitue une des explications à ce bon début de saison de l’US Raon-l’Etape malgré un récent accroc à Sarre-Union le week-end dernier.


Raon-l’Etape s’est incliné à Sarre-Union (3-1) malgré les efforts consentis en deuxième période. Comment pourrait-on expliquer ce début de match manqué ?

Kévin Duminy : Expliquer, c’est difficile. Sarre-Union a gagné les ¾ des duels donc ça devient vite compliqué contre une équipe de ce genre. Eux avaient la niaque alors que nous, on n’est jamais réellement rentrés dans le match. Mais après, ça arrive au cours d’une saison. On savait qu’on avait trois matchs importants en championnat, il faut prendre le maximum de points possibles.

Une semaine auparavant, la réserve du FC Metz était tombée sur le stade Paul Gasser. Avant la future réception de Prix-les-Mézières (14 décembre), que peut-on dire sur l’US Raon-l’Etape depuis le début de la saison ?

K.D. : On fait un très bon début de saison, qui sera bonifié si on gagne à Prix-les-Mézières puisqu’on sera bien placé avant la trêve. On pourra ensuite revoir nos objectifs pour la fin de saison. Quand on rentre bien dans le match, on est capable de faire de bons résultats contre n’importe quelle équipe. A partir du moment où l’état d’esprit n’est pas au rendez-vous, on connait quelques défaillances comme à Sarreguemines ou à Sarre-Union récemment. Pourtant il n’y a pas de facilité, on se remet en question et on travaille chaque semaine sans s’enflammer.

A titre personnel, vous avez inscrit un nouveau but contre Sarre-Union, le 8ème de cette saison en championnat. Une telle réussite ne survient jamais par hasard, quel est votre secret ?

K.D. : Je n’ai pas de secret, je ne me pose pas de question. Je prends les matchs les uns après les autres, en ce moment ça me sourit, c’est tant mieux. Je n’en ai pas fait un objectif personnel, mais sachant que j’avais mis 13 buts la saison dernière, j’aimerai bien faire au moins aussi bien. Mais si je peux faire mieux ce sera du bonus.

Ce samedi, l’US Raon-l’Etape reçoit Boulay dans le cadre du 8ème tour de la coupe de France. Quels
sentiments vous animent à l’orée de cette semaine ?

K.D. : On est tous motivés pour faire un bon match. Tout le club veut aller en 1/32ème de finale, on ne peut pas passer à travers surtout qu’on a une défaite, contre Sarre-Union, à rattraper. Il faut tout réunir pour faire un gros match parce que Boulay n’est pas une petite équipe : elle a battu Meaux, une équipe de région parisienne où on sait que ça joue bien au football.

Aucune pression particulière donc ?

K.D. : On ne fait pas attention à tout ce qui est fait autour du match. Pour ma part ce sera mon 4ème match au 8ème tour de la coupe de France donc j’ai l’habitude entre guillemets. Ce genre de match m’excite.

On sait que la coupe de France est vectrice de souvenirs, quels sont les vôtres ?

K.D. : Avec Thaon, en 1/32ème, on s’était déplacé à Haguenau où il y avait 10 centimètres de neige. On a dû dégager les lignes avec des souffleuses, jouer avec un ballon orange. On avait gagné 3-1, j’avais inscrit un doublé, c’était un bon souvenir.

Commentaires