1 679 744 visites 18 visiteurs

Mélissa Boulanger: l'interview

18 décembre 2019 - 15:24

Mélissa Boulanger : « J’ai marqué sur des actions collectives et non individuelles »

 

Formée à l’US Raon-l’Etape et passée par l’ASNL notamment, Mélissa Boulanger est une des figures de la formation de Ludovic Romary en Régional 2 Féminine. A 18 ans, avec l'humilité qui la caractérise, la jeune femme dresse un bilan plutôt encourageant de la première partie de saison.

 

Vous venez d’entrer dans une longue trêve hivernale avec une sixième place au classement, 3 victoires, 1 nul et 5 défaites. Quel bilan faites-vous de cette première moitié de saison ?

Mélissa Boulanger : On aurait dû être plus haut au classement parce que sur certains matchs on s’est mis au niveau de l’adversaire, alors qu’on aurait pu l’emporter. Sinon, dans l’ensemble, ce n’est pas trop mal, c’est bien pour une première en Régional 2.

 

Comment expliquer le fait que vous soyez capables d’accrocher de grosses équipes comme Terville (3-3) ou Sarrebourg (2-3), et, au contraire, de vous incliner face à des équipes jugées moins fortes ?

M.B. : C’est de l’ordre mental, on se dit que c’est plus facile contre les plus « faibles » alors qu’il ne faudrait pas. On se met au niveau de l’équipe qu’on affronte. Quand il y a un gros match, on se met toutes dans notre bulle et on se donne à fond, c’est ce qui fait la différence.

 

Le football féminin à l’US Raon-l’Etape a pris de l’ampleur avec cette montée en Régional 2 et un nombre croissant de licenciées. Jusqu’où le club peut-il aller ?

M.B. : Ludovic Romary nous apporte ses connaissances, ce qui nous permet de progresser davantage. Il faudrait pouvoir viser la montée au fur et à mesure du temps qui passe, et pourquoi pas, attirer de nouvelles joueuses qui pourront apporter leur potentiel. Sinon le but est de progresser et d’évoluer toutes ensemble.

 

A titre personnel, vous avez grandement participé à cette montée en Régional 2. Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre l’US Raon-l’Etape ?

M.B. : Quand Delphine (Rondeau) a implanté la section féminine, j’ai demandé à mes parents si je pouvais y aller et ils ont donné leur accord. J’ai ensuite joué avec les filles et les garçons puis je suis parti deux ans à Epinal, avant de revenir à l’US Raon. Je suis reparti un an à Nancy avant de revenir à Raon dans le but de m’amuser et d’être avec les copines. Le club essaye de ne pas trop faire la différence avec les garçons, et de plus, je vais, avec la section, m’occuper des VIP contre Lille donc on est investies dans la vie du club.

 

Cette année, vous êtes l’auteure de nombreux buts. Quels sont vos objectifs pour la suite ?

M.B. : J’ai marqué beaucoup de buts sur des actions collectives, et non individuelles. Je ne veux pas me faire remarquer par rapport aux autres. Pour le reste, je compte être dans le football comme je le suis maintenant et on verra bien ce qui se passera.

Commentaires