1 683 007 visites 9 visiteurs

DAOUDA SYLLA: L'INTERVIEW

18 février 2020 - 16:38

Daouda Sylla : « C’est à moi de me montrer »

 

En provenance de l’US Vandoeuvre, Daouda Sylla est venu à l’US Raon-l’Etape poursuivre sa progression footballistique en tentant de grappiller du temps de jeu. Un objectif qu’il est en passe d’atteindre au sein d’un collectif performant qui a su parfaitement l'intégrer.

 

Le week-end dernier, l’U.S.RAON s’est inclinée contre la réserve du FC Metz (2-0), leader du championnat. Quels sont les enseignements à tirer de cette rencontre ?

Daouda Sylla : Le match a été compliqué, on savait que c’était un club costaud. En première mi-temps, on n’était pas dedans, on semblait un peu fatigué. Après les vingt premières minutes, on s’est réveillé, on a fait le match qu’il fallait pour gagner mais c’était compliqué.

 

Vers quels objectifs faut-il se tourner pour le reste de la saison ?

D.S. : La montée n’est pas encore terminée. Mais il faut déjà se maintenir avant de penser à monter. Je pense qu’on peut se maintenir vu l’équipe qu’on a. Puis il y a la coupe Grand Est où si on va en finale du Grand Est, ça nous aidera. Ça nous apporterait quelque chose.

 

A titre personnel, vous gagnez de plus en plus de temps de jeu avec l’équipe première. Quel bilan faites-vous de vos débuts avec l'U.S.RAON ?

D.S. : Je suis là depuis le début de la saison, je suis patient et j’attends mon tour. Je commence à avoir un peu de temps de jeu donc je suis content. Je fais ce qu’il faut, je travaille tout le temps pour être titulaire. Mais c’est compliqué avec les grands joueurs qu’on a comme notre capitaine qui a une belle carrière. Que je joue 15 ou 20 minutes, je me donne à fond pour qu’au prochain match, je sois titulaire. Actuellement, j’ai un peu de temps de jeu donc c’est à moi de me montrer.

 

Vous avez eu l’occasion, pour la première fois dans votre carrière, de jouer, en coupe de France, contre le Lille OSC, une équipe issue de la prestigieuse Ligue des Champions. Racontez-nous ce moment…

D.S. : Je n’avais jamais joué un 1/32ème de finale de coupe de France, c’était la 1ère fois pour moi. C’était une belle chose. C’était la première fois que je jouais contre un club pro, c’était magnifique.

 

Vous découvrez ces joies avec le club de la porte des Vosges. Comment se sont établis les premiers contacts ?
D.S. : J’ai joué, avec Vandoeuvre, contre Raon en coupe de France ce qui m’a permis de découvrir un effectif avec beaucoup de joueurs expérimentés. Donc je voulais aller y tenter ma chance. En fin de saison, mon coach à Vandoeuvre a voulu voir si le club pouvait me signer et je me suis dit que ce serait une opportunité pour moi de connaître le National 3 où je n’ai jamais joué. Je suis allé dans le groupe, ça se passait bien. Puis j’ai rencontré Mamadou Bah, un ex-international Guinéen qui me parle tout le temps et me conseille.

Commentaires