2 578 531 visites 23 visiteurs

PIERRE LABORIE : L'INTERVIEW

23 septembre 2022 - 18:13

Bonjour Pierre. Tu as connu une inquiétude physique lors de la première journée à Illkirch Graffenstaden qui t'a obligé à rester en réserve sur le banc contre Champigneulles. Comment vas-tu ?

Pierre LABORIE : Bonjour, oui en effet j’ai eu une inflammation au niveau de l’adducteur gauche, mais je vais mieux (petit clin d’œil à Adrien notre Ostéo).

Farid Touileb a souhaité te poser une question. Tu es venu sur la pointe des pieds à Raon. Tu es maintenant un cadre de l'équipe très investi dans la vie du club. Tu te sens bien à Raon ?

PL : Oui, je me sens très bien à Raon, j’ai la possibilité de jouer en N3, avec la confiance du club et de mes coéquipiers. Le club me permet aussi d’entraîner et être responsable d’une catégorie, donc c’est avec plaisir que je m’investis dans la vie de l’USR. Quand tes coéquipiers et ceux qui forment le club te donnent leur confiance, c’est normal de s’y sentir très bien.

L'équipe connaît un début de saison compliqué après les nombreux départs de l'été. Comment le vis-tu ? Est-ce que cela génère de la frustration après une saison 2021-2022 particulièrement réussie ?

PL : Le championnat c’est un marathon, c’est au 42ème kilomètre qu’on fera les comptes. La saison de l’année dernière est passée, c’est un souvenir d’une belle aventure. Il n’y a aucune frustration dès lors que l’on sait que cette année c’est une nouvelle « course ». Il y a eu beaucoup de départs, certes, mais beaucoup d’arrivées aussi. Donc personnellement je le vis très bien avec beaucoup de sérénité.

On l'avait déjà noté durant la préparation, les rencontres de Biesheim et Reims St Anne semblent le confirmer. L'équipe donne l'impression d'être plus dans la réaction que l'action. Qu'en penses-tu ?

PL : Peut être, on sait qu’on doit travailler dans certains domaines. Mais ça montre aussi une force et un groupe qui même devant un mur, arrive à trouver des solutions. Et surtout une équipe qui ne baisse pas les bras.

Depuis ton arrivée tu évolues en défense centrale. À Reims tu as évolué sur le côté droit en l'absence de Jacky Meindu. Ce repositionnement n'a pas été trop compliqué ?

PL : C’est toujours compliqué de remplacer Jacky. Avant d’arriver à Raon, en Italie j’ai plus souvent évolué à droite que central, donc deux trois ajustements tactiques et c’est parti.

Le championnat est encore long, néanmoins l'équipe ne semble pas pour le moment capable de jouer la montée. Est-ce que la Coupe de France prend plus d'importance dans ces conditions ?

PL : Comme tu dis, le championnat est encore long, rien n’est joué pour aucune équipe, en sachant qu’il y a 5 descentes, chaque match va être important, en tant que compétiteur je veux être le plus haut possible au classement. Pour la Coupe, que tu sois premier ou dernier, elle est importante, ça ne change rien, surtout avec un club comme l’USR qui performe dans cette compétition. Donc non, elle ne prend pas plus d’importance car elle est quoi qu’il arrive un objectif.

Quels sont tes objectifs individuels et collectifs pour cette saison ?

PL : A titre personnel, progresser et prendre du plaisir avec mes coéquipiers. Mais le plus important c’est d’avancer avec le groupe dans la bonne direction.

Commentaires